matos des pros

Pour discuter des dernières trouvailles permettant d'alléger son vélo de route.

Re: matos des pros

Messagede rickyfirst » Mar 24 Nov 2020 20:22

teamdindon a écrit:
JulienCampa a écrit:Donc, qu'on me dise qu'un pro se fou de 300g, je n'y crois pas une seule seconde.


Personne n'a dit qu'ils s'en foutaient, juste que ce n'était pas perceptible.


Vu que c'est leur métier le vélo, s'en foutre c'est une faute professionnelle.
rickyfirst
.
 
Messages: 25904
Inscription: Jeu 21 Avr 2005 08:21
Localisation: Belgique

Re: matos des pros

Messagede albator83 » Mar 24 Nov 2020 21:07

teamdindon a écrit:
LewOlive a écrit:Un vélo plus lourd, ça se sent forcément quand on le connait par coeur.


Non.

Encore une fois : arrives-tu à dire si ton bidon est vide ou à moitié plein, rien qu'au ressenti du pédalage ?


En mode course au max de mes possibilités dans un col > 7% ? oui, carrément. Et je ne joue pas ma vie ou ma carrière sur la course.
A l'entraînement (même bien velu) ? je m'en tape.
Les GT actuels se jouent à la minute après 80h de course sur trois semaines, donc 300g sur le vélo pour un leader c'est capital amha... après c'est sûr que sur une Flandrienne (voire Ardennaise) d'un jour, ça peut se discuter. Surtout si on demande à des équipiers (qui portent... les bidons pour leurs leaders ;) ).
Avatar de l’utilisateur
albator83
 
Messages: 2901
Inscription: Lun 26 Jan 2009 20:36
Localisation: Fontaine (38)

Re: matos des pros

Messagede Fireblade07 » Mar 24 Nov 2020 21:55

Si personne ne ressent 500g de plus sur son vélo... alors je me demande pourquoi on ne revient pas à des vélos en acier CrMo 3/10ème qui à l'époque, même avec du 6800 ou du Record 8v pesaient 8 à 8,5 kg suivant la taille du bonhomme ... Parce que 12000 Euros pour un vélo à 7,7 kg... franchement, ça fait mal. Je dis ça, je dis rien... mais j'ai dû mal à comprendre le monde du vélo des pros...


Peut être parce que tu confonds poids du vélo avec rendement du vélo?
Fireblade07
 
Messages: 5407
Images: 1
Inscription: Jeu 29 Déc 2005 15:45

Re: matos des pros

Messagede bleep » Mar 24 Nov 2020 22:08

albator83 a écrit:
teamdindon a écrit:
LewOlive a écrit:Un vélo plus lourd, ça se sent forcément quand on le connait par coeur.


Non.

Encore une fois : arrives-tu à dire si ton bidon est vide ou à moitié plein, rien qu'au ressenti du pédalage ?


En mode course au max de mes possibilités dans un col > 7% ? oui, carrément. Et je ne joue pas ma vie ou ma carrière sur la course.
A l'entraînement (même bien velu) ? je m'en tape.
Les GT actuels se jouent à la minute après 80h de course sur trois semaines, donc 300g sur le vélo pour un leader c'est capital amha... après c'est sûr que sur une Flandrienne (voire Ardennaise) d'un jour, ça peut se discuter. Surtout si on demande à des équipiers (qui portent... les bidons pour leurs leaders ;) ).


du coup quand on jette un bidon on ressent une accélération ou un effort moindre ?
bleep
 
Messages: 143
Inscription: Mar 30 Déc 2008 13:04
Localisation: 31450

Re: matos des pros

Messagede Cristo » Mar 24 Nov 2020 22:25

alexP33 a écrit:Pour ce qui est du rapport des pros au poids de leur velo chacun peu se faire une idée


Sympa ces vidéos.
Alex Dowsett : "What's the weight limit ?" :o
Et les Français sont encore les seuls à ne pas piper un mot d'anglais...
Cristo
 
Messages: 1231
Inscription: Sam 10 Mar 2012 17:21

Re: matos des pros

Messagede BIKE33 » Mar 24 Nov 2020 23:30

La question n'est certainement pas de savoir si 300 grammes de plus ou de moins est perceptible à l'instant T, la question est surtout de trimballer 300 grammes en plus pendant des heures. Là même si tu le ressens pas immédiatement, tu le subiras inexorablement. Il suffit de voir les leaders jeter 1 voir 2 bidons dans les phases décisives de montée de col.
BIKE33
 
Messages: 509
Inscription: Mar 2 Déc 2008 16:53
Localisation: lyon

Re: matos des pros

Messagede imsaho.. » Mer 25 Nov 2020 07:40

bleep a écrit:du coup quand on jette un bidon on ressent une accélération ou un effort moindre ?


C'est l'inverse, on ressent une accélération quand on prend un bidon (à la voiture ;)).
imsaho..
 
Messages: 12
Inscription: Mar 24 Nov 2020 07:05

Re: matos des pros

Messagede frederic ostian » Mer 25 Nov 2020 08:11

LewOlive a écrit:J'ai 2 vélos aéro à la maison: l'un à 6,6kg, l'autre à 7,15kg. ok ça fait 550g d'écart, mais au ressenti ça fait un gros écart !!! 300g sur un vélo de pro ça fait plus de 4% de surpoids. De quoi enfumer un néo pro mais pas un coureur expérimenté axé matos qui roule tous les jours sur le même vélo.

Et oui, je suis très surpris de voir que les excès de 2008 (usinage au Dremel des dérailleurs arrières et des cales, c'était devenu n'importe quoi) se sont inversés au profit des options qu'on rajoute sur le vélo, comme sur les voitures. Quand on aura la clim sur les vélos, on acceptera encore 3kg de plus ;)


Quand je roule sur mon Cervelo S5 à 6,8kg ou sur mon Look 695 à 7,4kg je ressens pleins de différences. C'est certain (et pour le moins...heureusement !). Et encore plus si on mettait un chrono à puissance égale. Mais je ne peux pas dire que ce soit le poids qui me saute aux yeux.
Quand j'ai optimisé mon Cervelo à 6,8kg (je parle bien d'optimiser car même en patin et groupe haut de gamme c'est pas facile de les atteindre) c'était dans le but de gagner du temps sur les épreuves à dénivelé. Pas pour le ressenti en montant un col. Car encore une fois je serrais totalement incapable de ressentir une différence entre le même vélo à 6,8kg ou à 7,1kg. Le but du gain de poids étant juste la performance (et ces put... de 300gr font mal au porte monnaie).
frederic ostian
 
Messages: 685
Inscription: Ven 29 Mai 2009 14:29
Localisation: grenoble

Re: matos des pros

Messagede gb47 » Mer 25 Nov 2020 09:02

J'ai 2 colnago , 1 C40 et 1C50 , Le C40 est a 7.2kg avec des Eurus et le C50 a 6.8kg avec des Shamal , je sais que quand je mets les Eurus sur le C50 avec même pneus que Shamal je sens bien les 120g de différence a la main , maintenant en roulant c'est perceptible sur 2h mais quand la fatigue arrive je ne sens plus la différence , c'est comme quand je prends l'un ou l'autre vélo , sur le plat c'est kifkif , par contre dans les taps oui je sens la différence de rigidité , je pense que 300g en + sur 6h ça a surement une influence sur la dépense d'énergie , enfin je pense , je suis pas assez calé ....
gb47
 
Messages: 453
Inscription: Mar 18 Mai 2010 09:35

Re: matos des pros

Messagede frederic ostian » Mer 25 Nov 2020 09:29

gb47 a écrit:J'ai 2 colnago , 1 C40 et 1C50 , Le C40 est a 7.2kg avec des Eurus et le C50 a 6.8kg avec des Shamal , je sais que quand je mets les Eurus sur le C50 avec même pneus que Shamal je sens bien les 120g de différence a la main , maintenant en roulant c'est perceptible sur 2h mais quand la fatigue arrive je ne sens plus la différence , c'est comme quand je prends l'un ou l'autre vélo , sur le plat c'est kifkif , par contre dans les taps oui je sens la différence de rigidité , je pense que 300g en + sur 6h ça a surement une influence sur la dépense d'énergie , enfin je pense , je suis pas assez calé ....


Oui ça a une influence. Je parle bien de la différence entre le calcul mathématique -qui est incontestable- et le feeling. Et sur le conditionnement mental que tu as inévitablement quand tu montes sur ton vélo en sachant qu'il est plus light. Attention je ne parles pas de la différence de comportement en changeant une paire de roue lourde conter une légère. Là le ressenti est tout autre et il est bien réel. Je parle d'un +300gr si on lestait le vélo. Comme un bidon plein aux 3/4 par exemple.
frederic ostian
 
Messages: 685
Inscription: Ven 29 Mai 2009 14:29
Localisation: grenoble

Re: matos des pros

Messagede gb47 » Mer 25 Nov 2020 09:51

Effectivement , quand je suis arrivé a avoir le poids de 6.8kg ,déjà dans ma tête il y avait un déclic :D
gb47
 
Messages: 453
Inscription: Mar 18 Mai 2010 09:35

Re: matos des pros

Messagede albator83 » Mer 25 Nov 2020 16:31

Pour moi il y a différence de feeling (subjective, forcément) et chronométrique (objective et après course)... le constat est implacable dès qu'on fait de la compétition à fort D+, proche du maximum de ses possibilités.
Comme grimper avec les poches pleines de bouffe (ou pas), ça joue sur le chrono et sur le mental (qui fait tourner les jambes, donc ne pas négliger cet aspect)
A l'entraînement je me moque davantage de rouler sur un mulet à 8 kg ou mon course à 7 kg, du moment que les deux sont réglés pareil... le chrono ne compte pas dans ce cas-là.
Avatar de l’utilisateur
albator83
 
Messages: 2901
Inscription: Lun 26 Jan 2009 20:36
Localisation: Fontaine (38)

Re: matos des pros

Messagede frederic ostian » Mer 25 Nov 2020 17:15

albator83 a écrit:Pour moi il y a différence de feeling (subjective, forcément) et chronométrique (objective et après course)... le constat est implacable dès qu'on fait de la compétition à fort D+, proche du maximum de ses possibilités.
Comme grimper avec les poches pleines de bouffe (ou pas), ça joue sur le chrono et sur le mental (qui fait tourner les jambes, donc ne pas négliger cet aspect)
A l'entraînement je me moque davantage de rouler sur un mulet à 8 kg ou mon course à 7 kg, du moment que les deux sont réglés pareil... le chrono ne compte pas dans ce cas-là.

je partage complètement ;)
La question c'est : si un petit malin (d'Espace Vélo :D ) t'allégeait ton mulet de 300gr à la prochaine révision mais sans te le dire t'en rendrai tu comptes à la prochaine montée à St Nizier à l'entrainement ? Très probablement que non (sans présager de tes qualités de ressenti). Je ne compte pas un changement de roues qui est bcp plus "évident" dans le ressenti.
frederic ostian
 
Messages: 685
Inscription: Ven 29 Mai 2009 14:29
Localisation: grenoble

Re: matos des pros

Messagede prenard » Mer 25 Nov 2020 17:32

Ce qui m'étonne le plus aujourd'hui, c'est de ne pas voir des coureurs passer de la version patins à la version disques en fonction des étapes.

Chaque type de vélo possède ses avantages et ses inconvénients...

Dans un TDF avec une étape de pavés, l'utilisation d'une version disques serait un avantage indéniable sur cette étape, alors que l'utilisation d'une version patins s'impose pour une arrivée au sommet... Les 2 types de vélos sont tout simplement "complémentaires"...
prenard
 
Messages: 216
Inscription: Lun 6 Oct 2008 17:14

Re: matos des pros

Messagede frederic ostian » Mer 25 Nov 2020 19:11

prenard a écrit:Ce qui m'étonne le plus aujourd'hui, c'est de ne pas voir des coureurs passer de la version patins à la version disques en fonction des étapes.

Chaque type de vélo possède ses avantages et ses inconvénients...

Dans un TDF avec une étape de pavés, l'utilisation d'une version disques serait un avantage indéniable sur cette étape, alors que l'utilisation d'une version patins s'impose pour une arrivée au sommet... Les 2 types de vélos sont tout simplement "complémentaires"...

et aussi en fonction de la météo ! MAis ça reste complexe à gérer pour une équipe au niveau matos.
frederic ostian
 
Messages: 685
Inscription: Ven 29 Mai 2009 14:29
Localisation: grenoble

Re: matos des pros

Messagede pLOOK » Mer 25 Nov 2020 23:12

C'est aussi une question de sensibilité. Je suis très loin d'être un pro et je ne roule plus beaucoup depuis longtemps, je n'avais jamais pesé mes vélos, mais après vérification avec un peson je savais bien intuitivement les classer par poids au ressenti, même pour 300 ou 400g de différence (et il ne sont pas très légers)... Et ce n'est pas le plus cher ou celui qui a le meilleur look qui est le plus léger. Ce qui ne veut pas dire non plus que je trouvais le plus léger forcément plus réactif... Pourtant je ne fais pas de montagne, mais c'est vrai aussi que j'ai de nombreuse années de pratique avec divers matériels, à la longue ça aide sans doute beaucoup à sentir des différences même sans être entraîné.

A+
Olivier
pLOOK
 
Messages: 691
Inscription: Mer 10 Sep 2008 18:47

Re: matos des pros

Messagede Arph » Jeu 26 Nov 2020 10:49

prenard a écrit:Ce qui m'étonne le plus aujourd'hui, c'est de ne pas voir des coureurs passer de la version patins à la version disques en fonction des étapes.

Chaque type de vélo possède ses avantages et ses inconvénients...

Dans un TDF avec une étape de pavés, l'utilisation d'une version disques serait un avantage indéniable sur cette étape, alors que l'utilisation d'une version patins s'impose pour une arrivée au sommet... Les 2 types de vélos sont tout simplement "complémentaires"...


C'est marrant. Pour moi, pour une étape de pavés, c'est le patin qui offre l'avantage indéniable de pouvoir dépanner une crevaison sans attendre la voiture qui est à perpette, en prenant une roue à un assistant ou un coéquipier.
Arph
 
Messages: 4805
Images: 2
Inscription: Mar 19 Oct 2010 22:46

Re: matos des pros

Messagede gb47 » Jeu 26 Nov 2020 11:00

C'est bien vrais !! pour ma part (peut être a tord) le disque n'a d'avantage quand condition extrême ...
gb47
 
Messages: 453
Inscription: Mar 18 Mai 2010 09:35

Re: matos des pros

Messagede splitwee » Jeu 26 Nov 2020 12:27

Il y a quelques points qu'il faut garder en tête selon moi, enfin en fonction de mon exerience en tout cas:

-Il y a les pros qui visent les GC, mais il y a aussi les sprinteurs, les spécialistes des classiques, les équipiers, etc...
Chacun a des besoin différents, et c'est souvent le leader qui choisit par rapport à ses convictions/objectifs, les autres devant plus ou moins suivre pour garder une compatibilité du matos, que ce soit en course (echange de roues) ou pour les mecanos (les camions ont une place limitée tout de même, il faut standardiser un minimum).
-Les leaders ne choisissent pas le matos qu'ils veulent, mais celui proposé par leurs sponsors, sauf cas exceptionnels. Pour rappel, pour la plupart des composants de la plupart des équipes pros, les sponsors ne donnent pas juste le matériel mais payent de jolies sommes pour que les équipes roulent avec leur matériel. Ces sommes vont, entre autre payer les salaires des athlètes, et on leur rappelle bien assez souvent.
-Certains pros sont très tatillons au niveau du matos, mais la plupart n'ayant pas le choix, ils s'adaptent juste au mieux en fonction de ce qu'il y a de disponibles pour eux.
-Ce qui amène à, pour une grande partie des équipiers en tout cas, a des vélos (largement) au dessus des 6,8kg, surtout dans les grandes tailles. Ca n'empêche pas les gars de mettre des dizaines de minutes dans chaque col à n'importe lequel des gens de ce forum, même s'ils ont des vélos à 5kg...
-C'est en particulier pour cette raison que les mécanos des équipes pros sont très réticents à laisser peser les vélos par les journalistes, à moins d'être sûr de son coup, ca a beaucoup plus de chance de faire de la mauvaise pub que de la bonne pour les sponsors.
-Les leaders sur les Grands Tour (ce qui représente une grosse vingtaine de coureurs dans le monde...) vont fatalement chercher à se rapprocher des 6.8kg sur les étapes de haute montagne (quelques étapes par an), pour au moins, comme très bien dit par @frederic ostian, pour ne pas avoir une sensation de handicap dans la tête.
-Certains leaders ont de très bonnes sensations/réflexions, mais certains autres sont hyper conservateurs et complètement opposés à n'importe quel changement, même si on arrive à leurs prouver par A+B que leur idée est fausse. A l'inverse, beaucoup ont des "petites manies", complètement injustifiées sur le terme de la performance pure, mais dont ils sont convaincus de l'importance, pour le même point que ci dessus (par exemple virer les barres energétiques de leurs poche par exemple...)

-Penser que l'optimisation pour cette poignée de gars pour ces quelques étapes est l'optimisation ultime pour les amateurs que nous sommes, est à mon avis un mauvais calcul.
-Penser que le rendement et directement lié au poids, sans tenir compte d'autres paramètres (comme l'ergonomie, le transfert des forces et l'Aero par exemple) n'est pas un raisonnement complet. Le bon choix, c'est le bon compromis, même pour les pros, et pas mal des autres paramètres nécessitent de faire des compromis sur le poids...)
-Penser que tout ce qu'ils font est parfaitement réfléchi, calculé et optimisé scientifiquement est une idée fausse.
-Penser que tous les pros sont des demis-dieux sensibles à leur matos est faux, une bonne partie les prends comme un outil qui doit avoir un niveau minimal de performance et de fiabilité, mais on est bien loin des optimisations de microwatts que l'on peut lire sur ce forum.
-Il y a bien évidemment tout de même une démarche d'optimisation, mais dans les limites de ce qu'il est possible de faire avec les relations commerciales avec les sponsors (et ca fait en général parties des discussions lors de la signature des contrats...).
-A la fin, les différences de matos sont tout de même très minimes, il faut surtout pédaler, et un jour de grande forme/méforme influera énormément plus que n'importe quel choix matériel.

Source: 8 ans de développement de matériel avec plusieurs équipe du World Tour + plusieurs teams Elite UCI VTT + travaux de développement avec l'UCI.
Je ne dis pas que je connais tout, mais je pense que j'ai une vision un peu plus réaliste de ce qui se passe qu'une bonne partie des gens qui se pensent "experts" ici. Après, vous en faites ce que vous voulez...
splitwee
 
Messages: 958
Inscription: Ven 8 Déc 2006 00:04
Localisation: Suisse

Re: matos des pros

Messagede frederic ostian » Jeu 26 Nov 2020 13:16

d'accord avec l'ensemble de ta réflexion. Et tout particulièrement celle-çi :

-Penser que tout ce qu'ils font est parfaitement réfléchi, calculé et optimisé scientifiquement est une idée fausse

Sur ce forum nous sommes souvent jusqu'au boutiste et on adore aller très loin dans nos optimisations (parfois nos délires). A titre perso quand je vais préparer une chaîne pour une belle course en la passant au bac à ultrasons avant application d'UFO à 75 balles la fiole je sais pertinemment que ça n'est que pour mon plaisir. Que ça ne me fera pas gagner la course. Proposer ce mode de préparation aux mécanos d'équipes pros que j'ai côtoyé ne me serait pas venu à l'idée. Histoire de ne pas passer pour un guignol. Et pourtant ça pourrait se concevoir pour un gars jouant la victoire sur le Tour.
frederic ostian
 
Messages: 685
Inscription: Ven 29 Mai 2009 14:29
Localisation: grenoble

Re: matos des pros

Messagede splitwee » Jeu 26 Nov 2020 13:47

Pourtant, il y a 3/4 ans, l'équipe avec laquelle je bossais avait fait beaucoup beaucoup de boulot pour optimiser la lubrification des chaînes, surtout sur les classiques, car ils s'étaient aperçus qu'en conditions dantesques, à la fin d'une classique de 250km il y avait moyen de perdre une vingtaine de watts dans le frottement de la transmission... Et ils étaient largement prêts à alourdir le velo de 250g pour mettre un système Flaer ! ;)
Encore une fois, bien la preuve qu'il n'y a pas que le poids qui compte...

Après, les systèmes de cire type Ufo n'étaient pas ressortis très bien de leurs tests en conditions difficiles, mais encore une fois, leurs besoin n'étaient pas le même que le notre...
splitwee
 
Messages: 958
Inscription: Ven 8 Déc 2006 00:04
Localisation: Suisse

Re: matos des pros

Messagede rickyfirst » Jeu 26 Nov 2020 15:05

splitwee a écrit:
-Il y a les pros qui visent les GC, mais il y a aussi les sprinteurs, les spécialistes des classiques, les équipiers, etc...
Chacun a des besoin différents, et c'est souvent le leader qui choisit par rapport à ses convictions/objectifs, les autres devant plus ou moins suivre pour garder une compatibilité du matos, que ce soit en course (echange de roues) ou pour les mecanos (les camions ont une place limitée tout de même, il faut standardiser un minimum).


Il est effectivement intéressant de suivre la démarche d'optimisation de pros en fonction de leurs spécificités et objectifs

splitwee a écrit:-Les leaders ne choisissent pas le matos qu'ils veulent, mais celui proposé par leurs sponsors, sauf cas exceptionnels. Pour rappel, pour la plupart des composants de la plupart des équipes pros, les sponsors ne donnent pas juste le matériel mais payent de jolies sommes pour que les équipes roulent avec leur matériel. Ces sommes vont, entre autre payer les salaires des athlètes, et on leur rappelle bien assez souvent.


Le statut de leader est quelque chose qui n'est pas unitaire. Il y a les 'jeunes' leader arrivant, les vieux briscards qui tiennent la corde depuis quasi 10 ans. En fonction des vécus de chacun, le poids vis à vis de l'équipe et donc des fournisseurs est différent.

splitwee a écrit:-Certains pros sont très tatillons au niveau du matos, mais la plupart n'ayant pas le choix, ils s'adaptent juste au mieux en fonction de ce qu'il y a de disponibles pour eux.


C'est effectivement la dure loi du poids du coureur vis à vis de son employeur

splitwee a écrit:-Ce qui amène à, pour une grande partie des équipiers en tout cas, a des vélos (largement) au dessus des 6,8kg, surtout dans les grandes tailles. Ca n'empêche pas les gars de mettre des dizaines de minutes dans chaque col à n'importe lequel des gens de ce forum, même s'ils ont des vélos à 5kg...


Disons qu'on s'en fout un peu de cela, l'optimisation est une recherche individuelle pour améliorer ses performances. Un gars amputé d'un jambe peut avoir l'envie de s'améliorer sans pour autant se 'rêver' en tête du tour de France au sommet d'un col.

splitwee a écrit:-C'est en particulier pour cette raison que les mécanos des équipes pros sont très réticents à laisser peser les vélos par les journalistes, à moins d'être sûr de son coup, ca a beaucoup plus de chance de faire de la mauvaise pub que de la bonne pour les sponsors.


Les mécanos ont des devoirs vis à vis de leurs équipes. Mais au final, l'on arrive toujours à savoir à connaître de façon assez précise les poids réels des vélos. Sans compter que si une équipe refuse systématiquement de montrer le poids de ses vélos, elle va vite se rendre compte que c'est une contre publicité.

splitwee a écrit:-Les leaders sur les Grands Tour (ce qui représente une grosse vingtaine de coureurs dans le monde...) vont fatalement chercher à se rapprocher des 6.8kg sur les étapes de haute montagne (quelques étapes par an), pour au moins, comme très bien dit par @frederic ostian, pour ne pas avoir une sensation de handicap dans la tête.


L'aspect psychologique est effectivement important mais cela ne doit pas faire ignorer la dure réalité des aspects techniques. Le rendement d'un athlète, c'est la somme de beaucoup d'aspects, les uns ne se substituant pas aux autres.

splitwee a écrit:-Certains leaders ont de très bonnes sensations/réflexions, mais certains autres sont hyper conservateurs et complètement opposés à n'importe quel changement, même si on arrive à leurs prouver par A+B que leur idée est fausse. A l'inverse, beaucoup ont des "petites manies", complètement injustifiées sur le terme de la performance pure, mais dont ils sont convaincus de l'importance, pour le même point que ci dessus (par exemple virer les barres energétiques de leurs poche par exemple...)


Comme dans la vraie vie, l'on est plus ou moins conservateur/progressistes. Cela dépend de la sensibilité de chacun.

splitwee a écrit:-Penser que l'optimisation pour cette poignée de gars pour ces quelques étapes est l'optimisation ultime pour les amateurs que nous sommes, est à mon avis un mauvais calcul.


Un des aspects intéressant dans l'optimisation des pros, c'est que par définition, ils sont dans un milieu ou la concurrence est exacerbée. Du coup, ils se retrouvent en position de chercheur d'amélioration. Si l'on en reste à l'aspect technique, c'est intéressant. Cette démarche d'optimisation peut être pertinente voir même plus intéressante pour un amateur car vu ses moyens physiques faibles, il sera encore plus impacté par les améliorations potentiels. Pour la Saint Nicolas, je suis en train de gérer le passage du 16'' monovitesse de mon fils vers un 20'' multi vitesses. Vu le rapport poids vélo/poids de mon fils, il est primordial de penser à chercher les gains en poids. bien évidement ces gains ne doivent pas être au détriment de l'objectif final qui est de rouler en s’amusant le plus longtemps.

Adapter cette 'philosophie' d’amélioration à sa propre pratique ne peut qu'être bénéficiaire. Bien entendu vu que les moyens physiques, besoins et nécessités sont différents, il ne faut pas faire du mimétisme. Il faut analyser et emprunter ce qui est pertinent pour soi.

splitwee a écrit:-Penser que le rendement et directement lié au poids, sans tenir compte d'autres paramètres (comme l'ergonomie, le transfert des forces et l'Aero par exemple) n'est pas un raisonnement complet. Le bon choix, c'est le bon compromis, même pour les pros, et pas mal des autres paramètres nécessitent de faire des compromis sur le poids...)


Le rendement est lié au poids c'est une réalité mais le poids n'est pas toujours l'élément principal dans le rendement global (voir les besoins d'un pistier sprinteur par rapport aux besoins d'un chasseur de kom)

splitwee a écrit:-Penser que tout ce qu'ils font est parfaitement réfléchi, calculé et optimisé scientifiquement est une idée fausse.


Nous savons tous que dasn n'importe quel milieu, il y a de la diversité. Bref, ils ne sont pas tous des génies et ils ne sont pas tous cons.

splitwee a écrit:-Penser que tous les pros sont des demis-dieux sensibles à leur matos est faux, une bonne partie les prends comme un outil qui doit avoir un niveau minimal de performance et de fiabilité, mais on est bien loin des optimisations de microwatts que l'on peut lire sur ce forum.


Si l'athlète est plus sensible aux aspects psychologique et/ou moins rationnel cela peut se comprendre mais dans une démarche professionnelle, ils devraient envisagés tous les paramètres. Cette capacité d'analyse de l'ensemble des paramètres, c'est parfois ce qui peut faire la différence entre un pro qui progresse et un autre qui stagne.

splitwee a écrit:-Il y a bien évidemment tout de même une démarche d'optimisation, mais dans les limites de ce qu'il est possible de faire avec les relations commerciales avec les sponsors (et ca fait en général parties des discussions lors de la signature des contrats...).


Los de l'analyse de ce que font les équipes et les pros, c'est effectivement un paramètre à considérer

splitwee a écrit:-A la fin, les différences de matos sont tout de même très minimes, il faut surtout pédaler, et un jour de grande forme/méforme influera énormément plus que n'importe quel choix matériel.


Aucun vélo n'a fait gagner une course parc contre il y a des carrières et ou des épreuves qui ont été ratées et ou moins brillantes car le paramètre matériel était soit mal géré soit pas considéré.
Dernière édition par rickyfirst le Jeu 26 Nov 2020 15:26, édité 1 fois.
rickyfirst
.
 
Messages: 25904
Inscription: Jeu 21 Avr 2005 08:21
Localisation: Belgique

Re: matos des pros

Messagede splitwee » Jeu 26 Nov 2020 15:21

rickyfirst a écrit:
splitwee a écrit:-Penser que tous les pros sont des demis-dieux sensibles à leur matos est faux, une bonne partie les prends comme un outil qui doit avoir un niveau minimal de performance et de fiabilité, mais on est bien loin des optimisations de microwatts que l'on peut lire sur ce forum.


Si l'athlète est plus sensible aux aspects psychologique et/ou moins rationnel cela peut se comprendre mais dans une démarche professionnelle, ils devraient envisagés tous les paramètres. Cette capacité d'analyse de l'ensemble des paramètres, c'est parfois ce qui peut faire la différence entre un pro qui progresse et un autre qui stagne.



Comme pour plusieurs points au dessus: tout est une question de ratio temps/énergie/argent investi VS gain au final.
Se pougner pour gagner des microwatts de rendements, ils peuvent le faire, mais le temps et les ressources étant de toutes facons limitées, on ne peut pas tout faire, et tu as interet à plutôt optimiser là où il y a de gros gains à faire (=l'entrainement par exemple).

splitwee a écrit:
-Ce qui amène à, pour une grande partie des équipiers en tout cas, a des vélos (largement) au dessus des 6,8kg, surtout dans les grandes tailles. Ca n'empêche pas les gars de mettre des dizaines de minutes dans chaque col à n'importe lequel des gens de ce forum, même s'ils ont des vélos à 5kg...



Disons qu'on s'en fout un peu de cela, l'optimisation est une recherche individuelle pour améliorer ses performances. Un gars amputé d'un jambe peut avoir l'envie de s'améliorer sans pour autant se 'rêver' en tête du tour de France au sommet d'un col.


Et non justement, ca rejoint le même problème que le point ci-dessus: pour le pratiquant moyen que nous sommes, les heures passées sur les forums à discuter de micro gains théoriques seraient bien mieux investies en heures de roulage!
splitwee
 
Messages: 958
Inscription: Ven 8 Déc 2006 00:04
Localisation: Suisse

Re: matos des pros

Messagede rickyfirst » Jeu 26 Nov 2020 15:29

splitwee a écrit:
Et non justement, ca rejoint le même problème que le point ci-dessus: pour le pratiquant moyen que nous sommes, les heures passées sur les forums à discuter de micro gains théoriques seraient bien mieux investies en heures de roulage!


Pourquoi opposé les heures de selles aux heures passées sur le forum.

Vu que l'entraînement, c'est aussi du repos, il y a par définition du temps hors temps de roulage. Occuper ce temps à réfléchir sur sa pratique est une des possibilités parmi d'autres. Rouler beaucoup ne signifie ne pas aller sur un forum (ou plus exactement ne signifie pas ne pas réfléchir à sa pratique)
rickyfirst
.
 
Messages: 25904
Inscription: Jeu 21 Avr 2005 08:21
Localisation: Belgique

Re: matos des pros

Messagede splitwee » Jeu 26 Nov 2020 15:36

Car c'est le cas pour la plupart d'entre nous qui bossons.
Sur ce, d'ailleurs, je retourne bosser, la discussion tournant un peu en rond avec des roulements céramique lubrifiés à la graisse UFO...
splitwee
 
Messages: 958
Inscription: Ven 8 Déc 2006 00:04
Localisation: Suisse

Re: matos des pros

Messagede r3m » Jeu 26 Nov 2020 15:48

Je ne sais pas si vous avez lu le dernier Vélomag, mais on y apprend que Alaphilippe a fait le choix des roues de 50mm à Boyaux alors que son équipe et son équipementier (ROVAL) lui conseillaient les Alpinist ...
Au final c'est lui qui a pris la décision, bonne ou pas. Mais lorsqu'on le voit résister autant sur les 15 derniers kms malplats on peut difficilement lui reprocher ce choix. (Il aurait certainement gagner aussi avec l'autre paire de roues).
r3m
 
Messages: 206
Inscription: Jeu 8 Aoû 2013 21:38
Localisation: 13

Re: matos des pros

Messagede splitwee » Jeu 26 Nov 2020 16:20

r3m a écrit:(Il aurait certainement gagner aussi avec l'autre paire de roues).

D'où le lien avec l'aspect mental, même si en faisant des tests tu prouverais que les roues à pneus sont plus rapides... Ca reste dans un mouchoir de poche comparé à la volonté du cerveau, au final ce ne sont pas les 2 watts de différence, mais la motivation à se faire mal qui est la plus importante! ;)
splitwee
 
Messages: 958
Inscription: Ven 8 Déc 2006 00:04
Localisation: Suisse

Re: matos des pros

Messagede rickyfirst » Jeu 26 Nov 2020 16:37

splitwee a écrit:. Ca reste dans un mouchoir de poche comparé à la volonté du cerveau, au final ce ne sont pas les 2 watts de différence, mais la motivation à se faire mal qui est la plus importante! ;)


Et si se faire mal ET optimiser techniquement ses choix était la solution :mrgreen:

Bref, pourquoi encore mettre en opposition 2 choses qui peuvent être complémentaire ?
rickyfirst
.
 
Messages: 25904
Inscription: Jeu 21 Avr 2005 08:21
Localisation: Belgique

Re: matos des pros

Messagede rickyfirst » Jeu 26 Nov 2020 16:39

r3m a écrit:Je ne sais pas si vous avez lu le dernier Vélomag, mais on y apprend que Alaphilippe a fait le choix des roues de 50mm à Boyaux alors que son équipe et son équipementier (ROVAL) lui conseillaient les Alpinist ...
Au final c'est lui qui a pris la décision, bonne ou pas. Mais lorsqu'on le voit résister autant sur les 15 derniers kms malplats on peut difficilement lui reprocher ce choix. (Il aurait certainement gagner aussi avec l'autre paire de roues).


Faudrait savoir qui se cache derrière le terme son équipe :shock: et surtout qu'elle était les arguments techniques pour déterminer que les alpinist étaient meilleur que les 50 mm à boyaux.

PS : je tiens à préciser que personnellement, je ne pense acheter et/ou utiliser ni les alpinist ni les 50 mm à boyaux :mrgreen:

PS2 : il y a des 50 mm boyaux chez Specialized ?
rickyfirst
.
 
Messages: 25904
Inscription: Jeu 21 Avr 2005 08:21
Localisation: Belgique

Re: matos des pros

Messagede Cristo » Jeu 26 Nov 2020 16:44

r3m a écrit:Je ne sais pas si vous avez lu le dernier Vélomag, mais on y apprend que Alaphilippe a fait le choix des roues de 50mm à Boyaux alors que son équipe et son équipementier (ROVAL) lui conseillaient les Alpinist ...
Au final c'est lui qui a pris la décision, bonne ou pas. Mais lorsqu'on le voit résister autant sur les 15 derniers kms malplats on peut difficilement lui reprocher ce choix. (Il aurait certainement gagner aussi avec l'autre paire de roues).


Il y a encore des gens qui lisent Vélo Mag ?
L'équipementier veut voir sa nouveauté sur les vélos des pros pour être raccord avec son plan media, rien à voir avec la perf ou l'analyse du parcours du jour. Alaf peut aller contre vu son statut actuel mais combien sont-ils dans ce cas ?
Cristo
 
Messages: 1231
Inscription: Sam 10 Mar 2012 17:21

PrécédenteSuivante

Retourner vers Route

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: alexP33, cannon, JC, jeronimos, Kloun et 11 invités