Page 594 sur 657

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 11 Déc 2018 19:27
de jeanjacques
Plus la position est vers l'avant (potence longue + selle avancée), plus le coureur profite de l'aspiration. Et les chiffres de l'étude aéro paru dans le cycle de ce mois ci le confirme, pour économiser le coureur, rien ne vaut cette optimisation de l'aspiration.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 11 Déc 2018 23:06
de RPM
Arph a écrit:Il y en a de plus en plus qui ont des positions bien avancées, tiges de selles tournées vers l'avant et selles avancées au max, typiquement le premier sur la gauche.


c'est impressionnant, les drop sont de plus en plus grand. A l'image d'un valverde ...
A contrario, des Bardet et Nibali gardent des positions bien plus "conventionnelles"

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 05:34
de xterragirl
jeanjacques a écrit:Plus la position est vers l'avant (potence longue + selle avancée), plus le coureur profite de l'aspiration. Et les chiffres de l'étude aéro paru dans le cycle de ce mois ci le confirme, pour économiser le coureur, rien ne vaut cette optimisation de l'aspiration.


On nage en plein délire là, soyons sérieux deux minutes, si le rendement musculaire et le confort est en nette baisse aucun intérêt, pourquoi pas pédaler sur la route avant ? Genre ça va te permettre d'être collé au coureur devant comme sur un tandem :lol:

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 05:34
de xterragirl
jeanjacques a écrit:Plus la position est vers l'avant (potence longue + selle avancée), plus le coureur profite de l'aspiration. Et les chiffres de l'étude aéro paru dans le cycle de ce mois ci le confirme, pour économiser le coureur, rien ne vaut cette optimisation de l'aspiration.


On nage en plein délire là, soyons sérieux deux minutes, si le rendement musculaire et le confort est en nette baisse aucun intérêt, pourquoi pas pédaler sur la route avant ? Genre ça va te permettre d'être collé au coureur devant comme sur un tandem :lol:

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 08:32
de gb47
c'est impressionnant, les drop sont de plus en plus grand. A l'image d'un valverde ...
A contrario, des Bardet et Nibali gardent des positions bien plus "conventionnelles"[/quote]


A partir de combien de cm peut-on dire qu'un Drop est important , j'ai 12.5cm (plat cintre/horizontale selle) ?

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 08:36
de rickyfirst
C'est une notion subjective. Il n'y a pas de valeur absolue qui détermine si un drop est grand ou petit.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 10:06
de RPM
gb47 a écrit:c'est impressionnant, les drop sont de plus en plus grand. A l'image d'un valverde ...
A contrario, des Bardet et Nibali gardent des positions bien plus "conventionnelles"



A partir de combien de cm peut-on dire qu'un Drop est important , j'ai 12.5cm (plat cintre/horizontale selle) ?[/quote]

Il n’y a effectivement pas de règle et ça dépend de la taille du coureur. 12,5 de drop sur un cadre xs et 12,5 sur un xl, c’est beaucoup d’un côté et peu de l’autre.
Valverde a env 16 cm je crois et il fait 1,77 par ex. Je trouve ça élevé. Perso je suis à un peu plus de 10 cm pour 178 cm.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 11:08
de gb47
Je fait également 1.78 pour un cadre de 54 (addict) , j'ai revu ma position vers l'avant , j'avais quelque douleurs au lombaires , moins souples qu'avant , 58ans , et c'est parfait maintenant....

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 11:18
de jeanjacques
xterragirl a écrit:
jeanjacques a écrit:Plus la position est vers l'avant (potence longue + selle avancée), plus le coureur profite de l'aspiration. Et les chiffres de l'étude aéro paru dans le cycle de ce mois ci le confirme, pour économiser le coureur, rien ne vaut cette optimisation de l'aspiration.


On nage en plein délire là, soyons sérieux deux minutes, si le rendement musculaire et le confort est en nette baisse aucun intérêt, pourquoi pas pédaler sur la route avant ? Genre ça va te permettre d'être collé au coureur devant comme sur un tandem :lol:


Comment le rendement et le confort pourraient être modifiés ? Seul change la position par rapport à l’axe du pédalier avec un angle se rapprochant d’un vélo de TT.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 11:24
de teamdindon
jeanjacques a écrit:
xterragirl a écrit:
jeanjacques a écrit:Plus la position est vers l'avant (potence longue + selle avancée), plus le coureur profite de l'aspiration. Et les chiffres de l'étude aéro paru dans le cycle de ce mois ci le confirme, pour économiser le coureur, rien ne vaut cette optimisation de l'aspiration.


On nage en plein délire là, soyons sérieux deux minutes, si le rendement musculaire et le confort est en nette baisse aucun intérêt, pourquoi pas pédaler sur la route avant ? Genre ça va te permettre d'être collé au coureur devant comme sur un tandem :lol:


Comment le rendement et le confort pourraient être modifiés ? Seul change la position par rapport à l’axe du pédalier avec un angle se rapprochant d’un vélo de TT.



Davantage de poids à supporter par les bras et les épaules, extension plus importante des cervicales pour regarder devant, comportement routier du vélo dégradé par la répartition des masses, ...

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 11:26
de rickyfirst
xterragirl a écrit:
jeanjacques a écrit:Plus la position est vers l'avant (potence longue + selle avancée), plus le coureur profite de l'aspiration. Et les chiffres de l'étude aéro paru dans le cycle de ce mois ci le confirme, pour économiser le coureur, rien ne vaut cette optimisation de l'aspiration.


On nage en plein délire là, soyons sérieux deux minutes, si le rendement musculaire et le confort est en nette baisse aucun intérêt, pourquoi pas pédaler sur la route avant ? Genre ça va te permettre d'être collé au coureur devant comme sur un tandem :lol:


Malgré ta formulation encore inutilement polémique, je vais prendre mon temps pour essayer de te placer dans le contexte.

Sur un vélo, on peut 'voyager' sur la selle. En conséquence, la position peut évoluer au cours d'une course. Les courses pros sont caractérisées par des périodes très très rapides qui souvent posent problème aux néo pros qui découvrent les fameux 10 derniers kilomètres de fou.

Pour s'adapter à ces moments clés de la course pas mal de pros avancent leur position. La question est évidement avancé jusqu'à où ?

il faut en fait trouver l'équilibre entre les longues périodes en sous régime pour eux et les moments clés de la course où il faut absolument recruté le maximum de fibre musculaire pour se bloquer dans les roues à 60 km/h. En bec de selle avec une selle avancée, on est effectivement loin de l'optimum du point de vue de l'endurance mais ces périodes clés représentent à peine 5 à 10 % du temps total de course. Cela peut donc être intéressant d'optimiser sa position pour ces moments clés. Le reste de la course étant abordable par 95 % des pros.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 11:36
de jeanjacques
teamdindon a écrit:Davantage de poids à supporter par les bras et les épaules, extension plus importante des cervicales pour regarder devant, comportement routier du vélo dégradé par la répartition des masses, ...


Non, si tu avances la selle d'autant que tu avances la potence, il ne se passe rien hormis effectivement la répartition des masses (grandement corrigée par les bases ultra-courtes d'aujourd'hui) et comme dit précédemment, l'angle imaginaire entre coureur et bdp se rapprochant de celui d'un TT.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 14:06
de Arph
A vélo identique, si tu avances en gardant les mêmes distances au BdP pour la selle et les cocottes, tu fais grosso modo une rotation vers l'avant, donc tu as plus de poids sur l'avant (le centre de gravité de la planète ne suivant pas ta rotation ^^), et tu dois plus lever la tête vers l'arrière pour regrader devant.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 17:41
de ThierryG
Arph a écrit:A vélo identique, si tu avances en gardant les mêmes distances au BdP pour la selle et les cocottes, tu fais grosso modo une rotation vers l'avant, donc tu as plus de poids sur l'avant (le centre de gravité de la planète ne suivant pas ta rotation ^^), et tu dois plus lever la tête vers l'arrière pour regrader devant.


Beaucoup ne prennent pas la pesanteur directement en compte. C'est pourtant un élément important d'un point de vue postural, parce que nous devons à tout moment lutter contre la tendance naturelle à tomber vers le sol et cela engendre aussi de la fatigue . La position idéale en côte est différente de celle en descente. On ne pourra espérer au mieux qu'un bon compromis, mais point de perfection !

On peut d'ailleurs s'interroger sur la pertinence des explications avancées pour justifier telle ou telle tendance. Aujourd'hui c'est l'aérodynamique qui est mise à l'honneur. On reculait très fort la selle à l'époque de Bernard Hinault pour faire travailler les ischio-jambiers. Et je me souviens que des études posturales réalisées pour un essayeur du Cycle chez plusieurs ergonomes réputés donnaient finalement des résultats très différents. Après tout, Mitterrand allait bien consulter une voyante dans les situations difficiles :mrgreen:

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 19:23
de RPM
Mc Laren partenaire technique de bahrain-merida :
https://www.ouest-france.fr/sport/cyclisme/bahrain-merida/cyclisme-l-ecurie-mclaren-investit-dans-l-equipe-bahrain-merida-6125876

A quand une 720s avec un porte vélo pour suivre Nibali en chrono :D

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 19:43
de pLOOK
Arph a écrit:A vélo identique, si tu avances en gardant les mêmes distances au BdP pour la selle et les cocottes, tu fais grosso modo une rotation vers l'avant, donc tu as plus de poids sur l'avant (le centre de gravité de la planète ne suivant pas ta rotation ^^), et tu dois plus lever la tête vers l'arrière pour regrader devant.


C'est exactement ce que je disais, mais je pense que le poids sur l'avant ne pose pas de problème à des gars affûtés et donc légers, surtout en haut du corps, ayant fait une bonne préparation hivernale (pour des sorties d'un peu plus de 200 bornes ça ne me posait pas de problème particulier, même autour de la quarantaine, avec prépa gym et muscu d'octobre à février en plus de l'entraînement à vélo). Par contre en vieillissant, en étant beaucoup plus lourd et sans plus aucune préparation physique, avec beaucoup moins d'entraînement (beaucoup), aïe... Même en roulant peu, j'ai mis longtemps à comprendre d'où venaient mes douleurs devenues insupportables et qui ont duré 2/3 ans tellement j'étais habitué à un gros drop et une selle avancée depuis des années, les douleurs n'étant pas plus marquées, plutôt moins pendant l'effort, sur le vélo (de plus, porteur de verres correcteur, les cervicales étaient encore plus sollicitées dans mon cas...) En reprenant une position "à l'ancienne" de mon enfance, donc en basculant en arrière tout en gardant les mêmes distances entre appuis, tout est rentré dans l'ordre d'un coup et j'ai pu dormir la nuit sans être réveillé par les douleurs...

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 06:28
de Doc holliday
Sky et le vélo ce sera terminé fin 2019 (et avec cette séparation, la plus grosse équipe à essai de matos au sens large du terme)

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 09:53
de Rémi
Doc holliday a écrit:Sky et le vélo ce sera terminé fin 2019 (et avec cette séparation, la plus grosse équipe à essai de matos au sens large du terme)


Ne penses-tu pas qu'ils retrouveront un sponsor de ce calibre ? J'imagine que Sky devait quand même y gagner ? J'ai cru lire que même pour une plus petite équipe, notamment AG2R, grosso modo 1e investit leur rapportait presque 8e.

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 10:08
de stam
Rémi a écrit:J'ai cru lire que même pour une plus petite équipe, notamment AG2R, grosso modo 1e investit leur rapportait presque 8e.

Tu as lu ou tu as cru ? :mrgreen:
Si le mécénat sportif permettait de multiplier les petits pains, il y aurait plus de monde au portillon ; l'idée la plus répandue est quand même que c'est une retombée économique incertaine, difficilement quantifiable en termes d'image, et qu'une fois une certaine notoriété acquise, il faut surtout trouver le bon moment pour se retirer sans générer trop de frustration. Je suis très curieux de savoir où tu as lu ça...

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 10:21
de Kloun
Je pense que c'est plutôt par rapport au même montant investit en pub.
1€ investit dans l'équipe équivaut à 8€ investit en pub classique (plutôt 7€ d'ailleurs).
« Le budget global de l’équipe cycliste 2017 est de 15,5 millions d’euros dont 90% apportés par AG2R La Mondiale » nous précise Yvon Breton, Directeur du sponsoring AG2R La Mondiale. Un rapport de 1 à 7 donc entre l’investissement de départ d’AG2R La Mondiale et la valorisation des retombées en équivalence pub. Pour son étude, Occurrence a étudié les retombées TV, radio, presse écrite et web mais pas les réseaux sociaux.

https://www.sportbuzzbusiness.fr/sponsoring-100me-equivalent-publicitaire-generes-equipe-cycliste-ag2r-mondiale-2017-sponsoring.html

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 10:43
de Rémi
C'est exactement cet article dont je parlais ! Merci ;) Donc effectivement, rien à voir avec le gain. Bon après le mécénat sportif, ça permet toujours de faire une bonne action, intéressante à suivre (si on s'intéresse aux sportifs), tout en ayant des réductions d'impôts.

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 11:10
de teamdindon
Dans le cas d'AG2R, ce n'est pas du mécénat mais du sponsoring, donc aucune réduction d'impôts à espérer pour eux.
C'est juste qu'à retombées équivalentes, ça coûte moins cher de faire la pub en nommant une équipe de vélo pour que le nom de la société soit ensuite prononcée xx fois dans les médias plutôt que de financer une campagne de pub traditionnelle.

Reste que ça a surtout l'air de bien fonctionner pour une boîte qui vend des assurances, des complémentaires santé, des produits bancaires ou des crédits. Pour ces enseignes, l'idée n'est pas forcément de renforcer une image de marque mais juste de matraquer le nom à tout bout de champ pour que ça évoque quelque chose au potentiel client au moment de faire son choix. Je pense que ça aurait beaucoup moins d'impact publicitaire aujourd'hui pour des boîtes comme MacDonald's, Renault ou Microsoft. Les marques de vélo elles-mêmes commencent gentiment à lâcher l'affaire (BMC, Cannondale).

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 11:28
de Arph
Tous ces points sont pertinents. Mais c'est aussi beaucoup drivé par la passion des décideurs pour le vélo. dans le cas de Sky ils n'avaient pas besoin de dépenser autant pour se faire de la pub, c'est surtout que le fils de Rupert Murdoch qui était au board de Sky est un mordu de vélo. Murdoch a vendu ses parts dans Sky (dont l'équipe fait partie) à Comcast, donc le fiston n'est plus au board, et Comcast arrête de payer fin 2019.

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 11:34
de Rémi
Lubies de millionnaires donc.

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 13:14
de RPM
teamdindon a écrit:Dans le cas d'AG2R, ce n'est pas du mécénat mais du sponsoring, donc aucune réduction d'impôts à espérer pour eux.
C'est juste qu'à retombées équivalentes, ça coûte moins cher de faire la pub en nommant une équipe de vélo pour que le nom de la société soit ensuite prononcée xx fois dans les médias plutôt que de financer une campagne de pub traditionnelle.

Reste que ça a surtout l'air de bien fonctionner pour une boîte qui vend des assurances, des complémentaires santé, des produits bancaires ou des crédits. Pour ces enseignes, l'idée n'est pas forcément de renforcer une image de marque mais juste de matraquer le nom à tout bout de champ pour que ça évoque quelque chose au potentiel client au moment de faire son choix. Je pense que ça aurait beaucoup moins d'impact publicitaire aujourd'hui pour des boîtes comme MacDonald's, Renault ou Microsoft. Les marques de vélo elles-mêmes commencent gentiment à lâcher l'affaire (BMC, Cannondale).


c'est pas tout à fait vrai vu que le sponsoring ou parrainage est déductible du résultat et engendre donc une réduction de l'IS.

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 18:15
de pLOOK
teamdindon a écrit:Reste que ça a surtout l'air de bien fonctionner pour une boîte qui vend des assurances, des complémentaires santé, des produits bancaires ou des crédits. Pour ces enseignes, l'idée n'est pas forcément de renforcer une image de marque mais juste de matraquer le nom à tout bout de champ pour que ça évoque quelque chose au potentiel client au moment de faire son choix. Je pense que ça aurait beaucoup moins d'impact publicitaire aujourd'hui pour des boîtes comme MacDonald's, Renault ou Microsoft. Les marques de vélo elles-mêmes commencent gentiment à lâcher l'affaire (BMC, Cannondale).


Pas sûr que ça ne marche pas pour des boîtes même modestes qui vendent des trucs concrets (des noms sont encore sacrément connus et associées au vélo, même de boîtes ayant disparu depuis longtemps ou n'ayant plus sponsorisé d'équipe depuis longtemps, comme Peugeot, Renault, SEM France-Loire, Mercier... Voire même de "petites" marques (Agritubel, Miko, Attala, Boule d'Or, etc...) qui "disent" encore "quelque chose" des dizaines d'années après et qui seraient restées totalement inconnues pour le grand public avec des campagnes classiques...

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 19:00
de laurent.a
Effectivement, Magicrème restera gravé dans nos mémoires !

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 23:02
de Arph
C'est un bon investissement pour gagner en notoriété c'est sûr, à condition d'être sur le Tour ^^ (sinon tu gagnes en notoriété au niveau des suiveurs du cyclisme pro, ce qui fait quand même du monde ^^). Et oui ce sont aussi des lubies de millionnaires, voire de milliardaires, comme Tinkoff. Même dans le vélo c'est le cas (Andy Rihs par exemple, paix à son âme).

Re: matos des pros

MessagePosté: Jeu 13 Déc 2018 23:23
de pLOOK
Arph a écrit:C'est un bon investissement pour gagner en notoriété c'est sûr, à condition d'être sur le Tour ^^ (sinon tu gagnes en notoriété au niveau des suiveurs du cyclisme pro, ce qui fait quand même du monde ^^). Et oui ce sont aussi des lubies de millionnaires, voire de milliardaires, comme Tinkoff. Même dans le vélo c'est le cas (Andy Rihs par exemple, paix à son âme).


Ou Michael Ball et Rock Racing. Pas de participation au Tour ou de résultats majeurs, mais une équipe complètement barrée qui a tout de même laissé un sacré souvenir. :mrgreen:

Re: matos des pros

MessagePosté: Ven 14 Déc 2018 10:57
de Gauthier18
Sinon moi, j'ai remarqué:
- Barguil en shimano ultégra avec pédales shimano et roues FFWD alu sur un BH G7 patins;
- l'équipe BH-Burgos avec le groupe FSA.
sportivement.