Page 567 sur 589

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 13:53
de LewOlive
Tuut a écrit:Heureusement que le clutch en DI2 arrive

1 watts max de perte en friction en plus rapport à un dérailleur traditionnel
0.8 watts estimé
https://ride.diamondback.com/friction-profiles-1x-drivetrains

Très bon article , bon on peut douter sur le gars sponsorisé etc mais je le trouve honnête


Alban avait sorti un test pour les pédaliers doubles, il me semble que ton test est pour les mono ? Il est logique qu'en mono le rendement soit très bon puisque le plateau est aligné avec le milieu de K7. C'est pour ça que je crois au monoplateau et qu'on a lancé le topic ;)

Alban voyait de mémoire 2,5W de perte de rendement en croisant un 53*25 par exemple. C'est évidemment largement acceptable dès lors que ça évite de perdre 3-4s à débrancher. Si tu es dans une phase de course, tu peux te permettre de souffler un peu sur 200W quelques secondes pour récupérer, alors que lors du changement de plateau tu tends vers 0W (et le coût des 200W est assez faible pour l'organisme).

Pour revenir à la photo, c'était juste pour souligner la chaine extrêmement raccourcie de Sagan, car je pense que durant la course il n'est pas allé très souvent chercher ce braquet. Mais cette tension lui a aussi permis d'avoir une tension optimale sur 53*15 notamment.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 14:23
de Tuut
En effet , l'article parle des transmissions mono plateau en route ;)
En anglais mais je vous mets la conclusion et je n'ai rien contre le mono ça pourrait me convenir une partie de mon utilisation . ( D'où j'attends le DI2 clutch ultegra rx ainsi je peux passer du double au mono avec le même dérailleur rapidement pour tester etc)

Comme Aquablue est en mono, c'est dans le sujet.
Conclusions :
" Finalement, les pertes par frictions fournissent deux conclusions bien distinctes et un peu surprenantes.
La première est que d'un point de vue '' frictionnel '' , les montages mono plateau n'ont pas de désavantage significatif par rapport à aux montages comparables en double plateaux.
La seconde et peut être plus surprenante chose est qu'il faut mieux avoir le plus grand plateau plateau et la cassette avec la gamme de développement la plus large possible.

Bien que le but de cet article était une analyse approfondie des pertes frictionnelles comparatives entre les deux types de transmission, il en ressort deux points importants.
Le premier est que le shifting est plus simple en mono plateau . Vous n'avez jamais à penser à changer de plateaux . D'après mon expérience, c'est très impôrtant (pour l'auteur) , même si objectivement subjectif.
C'est clair que se rappeller quand changer de vitesses pour passer du grand au petit plateau et vice-versa peut avoir un réel impact sur les pertes frictionnelles dans la transmission.
Et ne pas oublier que faire ça au 160km d'un ironman est beaucoup plus dur que quand on est en train de faire une ballade. Ceci sans prendre en compte les pertes frictionnelles dues aux changements de plateaux, bon ce n'est pas probablement significatif vu combien de fois on change de plateau, mais il faut quand même en tenir compte.
Ce qui compte vraiment, c'est le bénéfice mental . Une chose en moins à laquelle penser !

Mais qu'en est il à propos de l'aéro ? Les transmissions mono plateau n'ont pas de dérailleur avant. Le coût aérodynamique d'un DA, d'après les retours de tests varient assez d'après le design du cadre. Mais cela peut être significatif ( ordre de grandeur d'environ 5W). Bien que j'ai approché Jason (de friction facts) à la base pour ses recherches sur les pertes frictionnelles en transmission mono plateau. Il était très intrigué de tester en soufflerie la transmission mono plateau en tant que partie de sa compilation de données. Les données qu'il a vues entre -5 et +5 degrés d'angle ont montrées un gain de 3w en enlevant le dérailleur avant et son support par rapport à un systeme avec dérailleur avant. Cela correspond avec les données que j'ai vues d'où ma référence '' d'un ordre de grandeur de 5w" en sachant que cela peut varier significativement en fonction du cadre testé... Aussi malheureusement, dans tous les cas - contrairement aux données frictionnelles- ce sont des données qui ne sont pas disponibles pour un usage public, précisément parce que cela varie tellement en fonction du cadre...

Etant donné que les pertes frictionnelles ne fournissent pas de raison valable de ne pas rouler en mono plateau, l'argument aérodynamique peut donc devenir le plus important . Il y a bien sur des différences significatives en fonction de la conception du cadre et de la facilité ( ou non) à mettre un cadre en 1X . Par exemple, le collier de dérailleur est il facilement enlevable ? Néanmoins, dans les meilleurs cas, cela représente un avantage aéro signifiant qui, quand il est couplé avec la connaissance que les pertes frictionnelles ne sont pas un problème, fournit un avantage en général en course . "



Bon je ne partage pas toute ses conclusions , mais je trouve l'article très intéressant .
Il est bien sur sponsorisé par Sram qui pousse au mono
Mais son cadre est compatible double

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 14:32
de LewOlive
Perso, un mono avec 53 et 11*28 derrière, c'est parfait pour mon utilisation plat et bosses de 1km à 8% de moyenne. Pour un usage haute montagne, mon niveau ne me permet pas de rouler en mono, sauf à aller chercher des énormes grands pignons.
Une des forces des 11 puis 12 vitesses, c'est que les cyclo débranchent de moins en moins en plaine, donc effectivement la tendance pousse vers le mono, et on pourrait avoir des cassettes typées montagne et d'autres de plaine. Par exemple 11/28 en plaine et 11/50 en montagne. Je ne crois pas réellement au 9 et au 10 dents, mais on verra.
La souplesse et la précision des dérailleurs modernes ouvrent la porte à des développement jusqu'ici inconnus, tel que 53 devant et 42 derrière... le tout avec un rendement de qualité.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 14:42
de 1sanglier
LewOlive a écrit:
Capture d’écran 2018-04-10 à 14.32.53.jpg


Et sinon, Sagan avait une chaine complètement border line en terme de tension !!!

Je pense que c'est volontaire, pour éviter que la chaine ne bouge trop sur les pavés. Normalement ça passe très bien, mais si ça coince, c'est coincé et on peut changer de vélo. Je suis favorable aux chaines tendues plus que la normale même si c'est moins esthétique, par contre, cet exemple est extrême.


Est-ce que ces pates de dérailleurs que l'on aperçoit de plus en plus sur les vélos de pro (patte+1re partie de derailleur), sont de l'artisanal ?

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 14:46
de teamdindon
LewOlive a écrit:Une des forces des 11 puis 12 vitesses, c'est que les cyclo débranchent de moins en moins en plaine


J'y vois plus là l'effet de l'utilisation de pédaliers avec un gap abyssal entre les dentures des 2 plateaux : 34/50 ou 36/52.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 14:50
de Tuut
Je plussoie @teamdindon

Perso c'est maximum 14 dents d'écarts entre petit et grand plateau : Genre 38/52 , 39/52 , 39/53 , 36/46 , 36/50 , 34/48
J'ai roulé sur des longues distances ( en autonomie genre TCR ) avec du 11/32 et 50/34 horrible a l'avant , si bien que je me '' forçais à rester sur la plaque sauf grosse montée '' .
Je suis moins gêné par du 11-32 ou 11-30 en cassette que par les dentures à l'avant ...

Et même avec le mode semi synchro shift ou quoi rien à faire , 14 dents max

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 14:53
de Tuut
LewOlive a écrit:Perso, un mono avec 53 et 11*28 derrière, c'est parfait pour mon utilisation plat et bosses de 1km à 8% de moyenne. Pour un usage haute montagne, mon niveau ne me permet pas de rouler en mono, sauf à aller chercher des énormes grands pignons.
Une des forces des 11 puis 12 vitesses, c'est que les cyclo débranchent de moins en moins en plaine, donc effectivement la tendance pousse vers le mono, et on pourrait avoir des cassettes typées montagne et d'autres de plaine. Par exemple 11/28 en plaine et 11/50 en montagne. Je ne crois pas réellement au 9 et au 10 dents, mais on verra.
La souplesse et la précision des dérailleurs modernes ouvrent la porte à des développement jusqu'ici inconnus, tel que 53 devant et 42 derrière... le tout avec un rendement de qualité.



Pas un plateau narrow wide ça en 53 :) Anti d donc ?
En 52 avec une 11-32 par chez moi ça passe sauf dans certains gros talus mais assez court ca fait quand même entre 39-23 et 39-25 , niveau développement .
Sur du vallonée, on peut mettre la 11-36 de Sram qui a un départ 11-12-13 avant les gros pignons ,
D'ailleurs aquablue l'a roulé souvent . Pck leur petit plateau petit pignon ouais ...

En 12v franchement pk pas

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 15:06
de franckydet
Capture sagan.PNG


Je ne sais pas si vous avez vu mais Sagan, à chaque fois qu'il entrait dans un secteur pavé, il tournait un levier sur sa potence. Est-ce un système anti-vibration?

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 15:22
de teamdindon
franckydet a écrit:Je ne sais pas si vous avez vu mais Sagan, à chaque fois qu'il entrait dans un secteur pavé, il tournait un levier sur sa potence. Est-ce un système anti-vibration?


C'est la suspension Future Shock du Specialized Roubaix (https://www.specialized.com/fr/fr/stories/future-shock) avec 20 mm de débattement.
Les années précédentes, les coureurs pros roulaient avec un version modifiée au ressort plus raide que celui de série, voire carrément bloquée en permanence (quand le pivot ne cassait pas en course).

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 21:42
de Arph
Sans doute pour ça que Terpstra préfère un Tarmac au Roubaix :

Image

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 08:30
de Doc holliday
Oh la vache !!! :shock: :shock: Par contre je n'ai pas compris ce que tu voulais dire par "préfère le Tarmac au Roubaix" . C'est déjà arrivé plusieurs fois sur le Roubaix ?

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 08:35
de Tuut
Nikki voulait une suspension bloquée , Specialized l' a fait pour pouvoir dire et regarder il roule sur un roubaix avec suspension.
alors qu'en fait non

après le département marketing de SPE a essayé de rattraper le coup et noyer le poisson

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 08:45
de LewOlive
Sagan est plus adroit que Terpstra, mais ce dernier est normalement meilleur rouleur que Sagan. C'est un peu une version moderne des duels Boonen-Cancellara. Ce qui est intéressant c'est qu'ils ont le même équipementier et donc la possibilité de rouler sur le même vélo, avec des affinages très importants comme la pression des pneus. Avis perso: le choix de matériel est déterminant sur Paris-Roubaix, et un bon coureur avec les réglages parfaits peut gagner la course face à un archi favori. C'est un peu pour cela que les tactiques purement rouleau compresseur ne marchent pas à tous les coups comme la Sky du TDF. ça rend la course d'autant plus ouverte et intéressante. Sur ce PR il y avait beaucoup de sec et un peu de mouillé, ce qui compliquait encore un peu plus l'équation de la pression des pneus.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 09:40
de smog89
Je redis que Sagan n'a pas eu à forcer beaucoup son talent non plus : il arrivait à prendre presque 25 s en deux minutes à certains moments (sauf si erreur de GPS sur la retransmission, ce qui arrive), ça redescendait uniquement quand derrière on roulait un peu plus. Donc même s'il était très fort, je persiste à dire que ce sont surtout les autres qui l'ont laissé filer tranquillement.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 10:21
de LewOlive
Si on reprend la table des tests de résistance: https://www.bicyclerollingresistance.com/road-bike-reviews

On trouve des écarts de 3-5W par pneu à 28kmh entre un pneu faiblement gonflé et un pneu moyennement gonflé.
Si on rajoute la vitesse de Paris Roubaix et les 2 pneus, on arrive à un écart total de 9 à 15W, ce qui est tout à fait conséquent sur une puissance moyenne qui doit tourner dans les 320-350W sur les 50 derniers km.
Oui les autres l'ont laissé partir, mais Terpstra avait l'air un peu amer, ce qui peut laisser penser que le succès de Sagan est aussi à chercher sur la pression des pneus.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 10:24
de rickyfirst
Comparer des résistances au roulement en labo et sur des secteurs pavés est pour le moins hasardeux.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 10:39
de LewOlive
Justement Ricky, je pense que comme sur le Tour des Flandres, la différence se fait de plus en plus dans les phases asphaltées où les leaders se regardent, et aussi bien sur PR que sur le tour des Flandres, les écarts ont été faits sur le goudron, donnant ainsi un certain bonus à celui qui est le plus gonflé. Reste que sur un secteur pavé bien droit, abordé plein gaz on doit logiquement passer plus vite aussi en étant surgonflé. Le test ne permet simplement pas de dire dans quelles proportions, et cela va varier significativement d'un secteur à l'autre. Le test de rolling resistance a le mérite de quantifier, de donner des fourchettes pour prendre les bonnes décisions.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 10:45
de rickyfirst
même si les différences se font sur les parties asphaltées, le principe de base est de passé les pavés dans de bonnes conditions.

Le test permet de quantifier des différences dans les conditions du test. Ni plus, ni moins.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 10:52
de LewOlive
Je pense que l'offre pneus est désormais vraiment très bonne pour le Paris Roubaix. Un pneu large de 28 bien conçu apporte un confort important sur les pavés, même surgonflé. Le travail des équipementiers a été énorme, puisque tout a été étudié, y compris pour offrir des résistances au roulement acceptables à très basse pression. D'ailleurs les organisateurs envisagent de rajouter un secteur pavé décisif à proximité de l'arrivée. Pour moi les pavés deviennent moins sélectifs que par le passé, notamment en raison de l'amélioration du matériel.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 11:32
de toupenet
LewOlive a écrit:Je pense que l'offre pneus est désormais vraiment très bonne pour le Paris Roubaix. Un pneu large de 28 bien conçu apporte un confort important sur les pavés, même surgonflé. Le travail des équipementiers a été énorme, puisque tout a été étudié, y compris pour offrir des résistances au roulement acceptables à très basse pression. D'ailleurs les organisateurs envisagent de rajouter un secteur pavé décisif à proximité de l'arrivée. Pour moi les pavés deviennent moins sélectifs que par le passé, notamment en raison de l'amélioration du matériel.


Amélioration du matos et surtout "entretien"des secteurs pavés
La première fois que j'ai mis mes roues sur les pavés de Roubaix c'était à la fin des années 80 pour un circuit franco-belge
des pavés en très mauvais état, depuis ils sont entretenus et refaits à neuf régulièrement, là aussi une grosse différence de rendement

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 11:47
de toupenet

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 13:09
de samuel
Superbes photos, merci du partage...

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 13:57
de orval2
Je suppose qu'une pression moindre des pneus/boyaux est utilisée pour le "confort".
Quand on voit que celui qui fait deuxième (Dillier) ne portait pas de gants !

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 14:08
de albator83
Boonen non plus n'en mettait pas : sur les secteurs pavés il se contentait "d'accompagner" le cintre, sans le serrer fermement pour limiter les vibrations... après c'est ce qu'il disait, mythe ou bien ??
Là comme ça je dirais qu'il vaut mieux être mains nues qu'avec des gants mal ajustés et source de frottement... sauf en cas de gamelle évidemment :(

Mais ça ne reste qu'un feeling de spectateur : la seule fois où j'ai tâté du "mauvais" pavé c'était à 25 km/h et j'avais l'impression que le vélo allait tomber en mille morceaux.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 14:16
de Fireblade07
Je sais pas trop, peut être pour les frottements des gants oui? J'ai un copain qui avait fait Paris Roubaix en junior, il m'avait montré ses mains le lendemain : pleines de cloques!

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 20:06
de cherrymoon
Ca dépend aussi de sa physiologie. Comme pour ceux qui ont le cul tanné pour tolérer n'importe quelle kilométrage sur n'importe quelle selle.

Re: matos des pros

MessagePosté: Mar 15 Mai 2018 14:36
de Matttt
Matttt a écrit:Quelles sont-ce donc ces lunettes sur le nez de RB? Un nouveau modèle Bollé?
Image


Je me réponds à moi-même puisque le mystère est résolu ; ce sont donc des Bollé Shifter qui seront dispos à partir de fin 2018...mais testées depuis pas mal de temps par ALM.

bolle.jpg

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 16 Mai 2018 17:35
de xterragirl
Matttt a écrit:
Matttt a écrit:Quelles sont-ce donc ces lunettes sur le nez de RB? Un nouveau modèle Bollé?
Image


Je me réponds à moi-même puisque le mystère est résolu ; ce sont donc des Bollé Shifter qui seront dispos à partir de fin 2018...mais testées depuis pas mal de temps par ALM.

bolle.jpg


P tu stp parler pa par sms abréviation stop merci

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 16 Mai 2018 17:55
de Matttt
xterragirl a écrit:
P tu stp parler pa par sms abréviation stop merci


La bonne blague...MDR LOL XPTDR OKLM TTC PSG

Re: matos des pros

MessagePosté: Mer 16 Mai 2018 18:54
de toupenet
Moi c'est TPLG
Tout Pour La Gueule :lol: